Samedi 20 octobre 2018

Festival « Les pierres sauvages » #1 / Présentation d’édition « Pour une poétique de la ville... »

Festival « Les pierres sauvages » #1 / Présentation d'édition « Pour une poétique de la ville... »

La cuisine, centre d’art et design, 2004-2016.
Pour une poétique de la ville.

Sous la direction de Stéphanie Sagot

Lieu : Château - Cour

17h30

L’ouvrage, coordonné par Stéphanie Sagot (directrice de La cuisine 2004-2016) et édité aux Nouvelles Editions Place, retrace l’esprit et les projets de La cuisine.


//// Gratuit / Tout public


Télécharger le programme du festival
Les pierres sauvages #1




//// Renseignements auprès de La cuisine : 05 63 67 36 16 / info la-cuisine.fr



La cuisine, centre d’art et de design, 2004-2006
Pour une poétique de la ville

Sous la direction de Stéphanie Sagot, Fondatrice de La cuisine, directrice artistique (2004 – 2016) et artiste associée (depuis 2016)
Conception graphique : Helmo
Nouvelles Editions Place, Paris, 2018, 208 p.
Ce livre a reçu l’aide à l’édition imprimée du CNAP.

Cet ouvrage retrace, à travers douze années d’expériences et de recherches artistiques, les enjeux de la création et du développement du centre d’art et de design La cuisine entre 2004 et 2016.

Nourri des bilans critiques des politiques de démocratisation et de décentralisation culturelles, mais également des engagements des artistes des avant-gardes, de l’art contextuel et du design critique, le projet de La cuisine s’est orienté, dès 2004, du côté de la création et de la participation : questionner notre rapport à l’art ainsi que sa place au sein de notre territoire et dans le quotidien de chacun constitue le socle de notre action. Au cœur de ce territoire agricole, le choix de privilégier la thématique de l’alimentation dans notre programmation participe de cet engagement. Occupant une double position, à la fois culturelle et sociale, l’alimentation engage l’Homme dans son lien à une Nature qu’il modèle.

Durant douze ans, nous avons mis en place des pratiques de créations polymorphes qui débordent les champs disciplinaires de l’art et du design et qui s’inscrivent parfois de manière pérenne dans la ville. En interrogeant nos modes de vie et nos actions sur la transformation de la Nature, elles se caractérisent par leur implication au cœur des espaces sociaux et culturels et par la mise en jeu de leur propre situation en tant que nouveaux objets de l’art. Le bâtiment de La cuisine, conçu et réalisé par les architectes catalans RCR entre 2008 et 2014, implanté sur le site d’un château en ruine, participe également de ces intentions. Conçu comme point de rencontre, il s’organise autour d’une cour qui est réactivée comme lieu de vie par la proposition architecturale.

À l’heure d’une grande transformation des territoires ruraux, la création artistique doit être associée à des réflexions politiques et urbanistiques. En tant que centre d’art, nous avons la conviction que nous devons investir ces espaces. En affirmant une conscience politique, cet engagement artistique vis-à-vis de la collectivité cherche à nourrir un projet commun auquel chacun peut prendre une part active. Cette implication dans la vie publique implique également des temps de débats dont l’aspect parfois conflictuel ne doit pas être nié dans la recherche d’un consensus possiblement factice. Si la dimension critique du geste artistique peut parfois troubler, le centre d’art s’affirme comme un espace de dialogue et de médiation qui s’emploie à multiplier les chances d’échanges.