Du 28 mars au 14 juin 2020

Exposition / Collectif La zone

Exposition / Collectif La zone

Première exposition de la saison culturelle réconciliations. La cuisine, centre d’art et de design invite le collectif LA ZONE pour une résidence de création. Il est composé des artistes Sharon ALFASSI, Seumboy VRAINOM : € et de l’historien de l’art François CAM DROUHIN. Tous sont diplômés du master SPEAP (Arts et Politique) fondé par Bruno LATOUR à SciencePo Paris. Ils ont travaillé à la réalisation d’ateliers sur la démocratie alimentaire lors du projet Kepler Graines de conflits. À Nègrepelisse, ils proposent aux visiteurs les résultats d’une fiction collective écrite avec les personnes vivant à proximité du centre d’art.

La fiction, telle qu’elle est conçue par le collectif LA ZONE, regroupe l’ensemble de nos histoires collectives mais aussi nos croyances et nos cultures. Elle est à concevoir comme un ensemble de forces présentes dans nos sociétés et exerce sur nous une pression au quotidien, dans nos choix ou nos façons d’agir.

Cette conception prend appui sur les travaux de Donna HARAWAY qui dans les années 1970/80 propose de faire tomber les barrières dans notre manière d’aborder les problèmes liés au capitalisme, au colonialisme, aux progrès scientifiques ou encore à l’exploitation de la nature et de les aborder comme des fictions.
Alfred WHITEHEAD, Gilles DELEUZE ou encore Isabelle STENGERS ont également théorisé la fiction comme une force d’action sur le monde réel et futur. Dans leurs travaux le récit a la capacité de construire des êtres et des mondes. Autrement dit, notre histoire collective est capable d’agir sur nos identités et par nos actions sur l’organisation du monde.

Faisant écho à Fabrizio TERRANOVA ou encore à Bruno LATOUR, le collectif LA ZONE souhaite déconstruire nos fictions et proposer la rédaction d’une nouvelle, bâtie collectivement avec les personnes vivant à proximité du centre d’art. Après une résidence sur le territoire durant plusieurs semaines ils proposent une exposition sous la forme d’ateliers afin de bâtir avec les participant.e.s une fiction collective immersive. Un scénario se développant sur trois générations et avec pour thématique le centre d’art est présenté aux publics. Il inclut les acteurs de la société, l’artiste au sens large, les habitants en passant par les administrateurs et les élus locaux. Le soin que nous portons aux uns et aux autres est ici transposé aux questions écologiques et de manière globale à l’environnent du centre d’art, qu’il soit humain, végétal ou animal.

Les partenaires média

CFM Radio
Le Patrimoine d’Occitanie
Point contemporain
Radio Association